Christine Tomas

La proposition d’entrer dans la démarche nous a été faite par PRIMI, et vraiment, on peut dire qu’elle est tombée à pic ! Même si elle reste une TPE, la société avait évolué ces dernières années en termes de volume d’activité et de personnel. Le besoin de faire le point sur son fonctionnement interne se faisait pressant sans que nous ayons le recul nécessaire pour accompagner ces changements.

Ce que j’attendais de cette démarche ? Du temps et un cadre dédiés pour réfléchir à ces questions hors du flux de l’activité, avec un regard extérieur précieux ; pouvoir formaliser les relations entre les différentes composantes humaines de l’entreprise, qui reposaient finalement sur beaucoup d’implicite. Lorsque je parle de cette action autour de moi, j’évoque souvent le terme de « psychothérapie d’entreprise » !

 

Parmi les bénéfices que j’en retire, je place d’abord la mise en évidence de nos points forts et de nos faiblesses (on dit « points de vigilance » dans le jargon, ça m’amuse…) : on a identifié sur quoi porter nos efforts et l’ordre de nos priorités.

Ce travail a aussi abouti à une cohésion renforcée entre l’équipe, tout en créant aussi beaucoup d’attentes et nous restons motivés pour continuer après la fin de l’action.

Non négligeable : les temps collectifs, où les entreprises participantes se retrouvent, ont permis d’échanger, de confronter les situations et les solutions. Même si chaque société a son histoire et son mode de fonctionnement propre, c’est éclairant de voir ces problématiques sous d’autres angles et pouvoir parfois « piocher » des idées dans l’expérience de nos collègues…

 

Parmi les outils pratiques mis à disposition, nous élaborons en ce moment le TRR (tableau de répartition des responsabilités) qui nous fait détailler précisément tous les processus d’activité de la société (la liste est longue !) pour mieux cerner les attributions de chacun, avec l’objectif d’arriver à des fiches de poste clairement définies.

Caroline Mellet

La Gpec est un dispositif permettant d’apporter un diagnostic et un avis extérieur sur les dispositifs de gestion du personnel.

Dans le cadre de la production de Cinéma, cela nous a permis de mieux visualiser les différents champs d’actions de chaque personne et poste au sein de la société.

La démarche nous a été proposée par le PRIMI dans le cadre du Prides et nous l’avons accepté en pensant que cela  pourrait nous aider à renforcer notre structure et nos actions.

L’action nous a permis de mettre le doigt sur les éventuels manques dans  notre organisation, nos perspectives d’évolution, et nos besoins en personnels ainsi que de mieux cerner la place et les compétences que chacun pouvait apporter à notre société.

Les actions que cela a entrainé sont notamment la mise en place de réunions collectives avec l’ensemble des personnes travaillant autour des projets. Et pour ma part un cycle de formation sur l’achat d’un nouveau logiciel de paie. Qui m’a permis d’évoluer dans le domaine social en établissant moi même les fiches de paies des intermittents sur les films.

Julia RISS

L’intervention menée par le « GPEC » dans notre structure a été constructive. Alors que l’on est souvent dans un engrenage et la « tête dans le guidon », cela nous force à prendre le temps de réfléchir sur les questions structurelles et stratégiques, avec du recul et une mise à distance, permettant de définir les points forts et les points faibles de l’entreprises, de faire ainsi un diagnostic pertinent sur l’état de santé de l’entreprise, de redéfinir les objectifs, et d’avoir une vision globale. Le regard extérieur apporté et l’accompagnement mettent en lumière les points de dysfonctionnement et soulève des problématiques concrètes. La synthèse faite par le GPEC a permis de clarifier les zones d’ombres. Pointées du doigt, nous avons pris le temps de réfléchir à des solutions concrètes pour l’amélioration de la vie de l’entreprise (l’optimisation de l’organisation interne et des rôles de chacun, les choix stratégiques…). Nous sommes ravis d’avoir fait cette démarche et satisfaits de l’accompagnement reçu, adapté à notre structure.